Sermons

Summary: Explication et application

  Study Tools

LE DON D’OPERER DES MIRACLES

LECTURE

lire : 1 Corinthiens 12/10

INTRODUCTION

Les dons spirituels (pneumatikos) sont des dons de « manifestation » ou d’« expression » car Paul les définit comme des « phanerosis » = exhibition, démonstration, expression.

I. DEFINITION

C’est la démonstration visible du pouvoir et de l’action de Dieu allant au-delà des lois naturelles !

Le mot grec que Paul utilise ici est « dunameis », c’est-à-dire miracles, choses puissantes. Il indique une mise en action d’une puissance surnaturelle permettant de réaliser des choses qui seraient autrement impossibles !

Le don d’opérer des miracles, c’est la manifestation surnaturelle de la puissance de Dieu qui change, suspend ou contrôle les lois naturelles.

II. EXEMPLES DE MIRACLES

A. Dans l’Ancien Testament :

1. Exode 14/21-28 : Israël traverse la Mer Rouge à pied sec.

2. Exode 17/1-6 : Moïse fait jaillir de l’eau du rocher.

3. Josué 10/12-13 : Josué fait s’arrêter le soleil dans sa course.

4. 1 Rois 18/37-38 : Elie prie et le feu descend.

5. 2 Rois 6/1-7 : Elisée fait flotter le fer de la hache.

B. Dans la vie du ministère de Jésus :

1. Jean 2/1-11 : Jésus change l’eau en vin.

2. Matthieu 8/23-26 : Jésus calme la tempête.

3. Matthieu 14/22-31 : Pierre marche sur les eaux.

4. Jean 6/5-14 : Jésus nourrit la foule (multiplication des pains et des poissons apportés par un jeune garçon).

5. Jean 11/1-44 : Jésus ressuscite un mort.

C. Dans l’Eglise :

C’est vrai que miracles et guérisons sont intimement liés et que parfois il est difficile de faire ou de marquer la différence entre les deux.

lire : Actes 19/11-12

1. Actes 5/17-20 : évasion d’une prison des apôtres.

2. Actes 9/36-41 : résurrection de Dorcas par Pierre.

3. Actes 12/5-17 : évasion d’une prison par Pierre.

4. Actes 13/6-11 : un ennemi de Dieu, Bar-Jésus est aveuglé (un peu comme l’avaient été les Syriens à Dota).

5. Actes 28/1-6 : Paul est mordu par une vipère, mais il ne souffre aucun mal.

Dans tous ces exemples, nous sommes confrontés à la puissance de Dieu. Il s’agissait, dans la plus grande partie des cas cités dans Actes d’écarter ou d’ôter l’obstacle à l’Evangile et d’ouvrir ainsi la route au Royaume de Dieu.

Le don d’opérer des miracles ne peut et ne doit pas être exercé pour des raisons égoïstes ! Ni d’ailleurs pour satisfaire notre soif de sensationnel !

Les dons spirituels ne sont pas au registre du sensationnel mais plutôt du surnaturel !

Regardez à l’exemple de Luc 9/55-56 où Jésus réprimande ses disciples parce qu’après avoir été vexés de l’attitude des Samaritains à leur égard, ils sont prêts à demander que le feu du ciel les consume !

CONCLUSION

Le miracle est le moyen que Dieu utilise pour ôter l’obstacle à la progression de l’Evangile.

Dans Actes 5, l’obstacle : portes de prison.

Dans Actes 13, l’obstacle : le magicien nommé Bar-Jésus.

C’était la prière de l’Eglise, et qu’elle reste aussi la nôtre :

lire : Actes 4/29-30

Le but de la puissance de l’Esprit donné à la Pentecôte n’est pas seulement de nous faire parler en langues, mais que nous puissions prêcher l’Evangile avec les signes qui l’accompagneront, appuyant notre témoignage « ... par des signes, des prodiges et divers miracles, et par des dons du Saint-Esprit distribués selon Sa volonté » Hébreux 2/4.


Talk about it...

Nobody has commented yet. Be the first!

Join the discussion