Sermons

Summary: Exercice des dons exagéré au détriment du fruit...

  Study Tools
  Study Tools

CHARISMES ET CHARISMATIQUES

LECTURE

Nombres 9/15-23

INTRODUCTION

L’exercice des dons spirituels a continué jusque dans le deuxième et le troisième siècles. Mais, graduellement, la manifestation des dons a disparu dans une église qui perdait de sa vitalité. Au lieu de reproduire la doctrine du Nouveau Testament concernant les dons et leur pratique dans l’Eglise, les leaders ont rationalisé leur absence. Ils ont développé une interprétation de la Bible qui leur expliquait que le miraculeux n’était lié qu’au premier siècle de l’Eglise et que, de toute manière, on n’en avait guère plus besoin aujourd’hui.

La hiérarchie professionnelle a souligné l’importance de l’autorité ecclésiastique aux dépens de l’expression religieuse individuelle. Après le troisième siècle, il y a eu un glissement du ministère comme charisme au ministère comme office (fonction). Le résultat s’est retrouvé dans l’institutionnalisation de certains dons.

Plus tard, bien qu’avec la Réforme, on ait redécouvert une partie plus importante de l’enseignement du Nouveau Testament, la plupart des dons spirituels ont été associés étroitement avec les charges de pasteur, ancien et diacre. Il ne restait plus que quelques dons « disponibles » pour les laïques, à savoir le don d’exercer la miséricorde, celui de donner et d’encourager...

C’est au début du siècle que, grâce au réveil, on a retrouvé l’exercice des dons spirituels dans l’Eglise. Pendant longtemps négligée, cette activité « charismatique » redécouverte est expérimentée par un grand nombre de croyants.

I. LES DONS CHARISMATIQUES

Il y a deux raisons fondamentales pour lesquelles j’affirme que la liste des neuf dons spirituels n’est pas exhaustive :

A. Paul nous donne, comme nous l’avons déjà vu, des listes variées de dons spirituels ou de fonctions, et ces listes sont différentes. Cela ne devrait pas nous surprendre si nous gardons à la mémoire que les différents types de ministères sont des dons de Dieu à son peuple (Ephésiens 4/11).

Paul donne trois listes dans 1 Corinthiens 12 :

1. Aux versets 8-10, se trouve la liste des neuf dons : la parole de sagesse, la parole de connaissance, la foi, le don des guérisons, le don d’opérer des miracles, la prophétie, le discernement des esprits, le don des diverses langues, l’interprétation.

2. Au verset 28, Paul donne de l’importance aux trois premiers (apôtres, prophètes, docteurs) peut-être parce qu’ils demandent l’utilisation de la pensée, et certainement parce qu’ils concernent d’édification de toute l’Eglise dans l’Evangile. Viennent ensuite le don des miracles, les dons de guérir, secourir, gouverner, parler diverses langues. Certains manquent ici : interprétation, foi, discernement des esprits, parole de connaissance, parole de sagesse.

3. Aux versets 29-30, Paul donne encore une liste sensiblement différente : apôtres, prophètes, docteurs, don des miracles, dons des guérisons, parler diverses langues, interprétation.

Dans Romains 12/6-8, il mentionne la prophétie, le service , l’enseignement, l’exhortation, la libéralité, aider, la miséricorde.

Il devient précaire d’argumenter que l’une des listes fournies est exhaustive et définitive. Il semble évident que toutes ces listes cherchent à nous donner des exemples de ce que le Saint-Esprit fera dans la vie et par la vie des croyants.

B. La deuxième raison, c’est que le mot « charisme », qui dénote les dons spirituels, signifie littéralement « dons de charis ». Et en grec charis exprime l’amour de Dieu envers nous qui ne le méritons pas.

Le mot « charisme » est exclusivement paulinien à l’exclusion de 1 Pierre 4/10 qui nous encourage à pratiquer les dons que nous avons reçus (dons qui ne se trouvent pas dans les listes examinées ci-dessus !)

Paul utilise ce mot quelques 16 fois, et d’une façon assez variée :

- il explique que l’homme devrait payer de sa mort le salaire de sa désobéissance et de son péché, mais Dieu a fait un (« charisme ») don gratuit, celui de la vie éternelle (Romains 6/23) ;

- il l’utilise dans une occasion de délivrance miraculeuse de Dieu sans toutefois la préciser (2 Corinthiens 1/11) ;

- il souligne le choix de Timothée (1 Timothée 4/14 ; 2 Timothée 1/6) ;

- il spécifie le mariage comme le célibat par ce terme (1 Corinthiens 7/7).

Les charismes sont les dons gracieux de Dieu faits aux hommes. Etre chrétien, c’est donc être charismatique, mais pas dans le sens souvent évoqué aujourd’hui. Il ne doit plus y avoir de division entre « baptisés dans le Saint-Esprit » et « non-baptisés », car la volonté de Dieu à cet égard, c’est que tous soient inondés de ce fleuve vivant pour entrer dans la vie de l’Esprit.

II. DONS OU DONATEUR ?

A. Quelques dangers résident dans le fait de parler des dons spirituels comme étant une nécessité impérieuse pour notre temps et dans le fait de les rechercher ardemment.

1. Le premier, parce que l’on veut expérimenter plus, et davantage, c’est d’oublier que Christ, et Lui seul, est La bénédiction des croyants.

Download Sermon With PRO View On One Page With PRO
Talk about it...

Nobody has commented yet. Be the first!

Join the discussion