Sermons

Summary: How shoud we pray to get an answer

  Study Tools
  Study Tools

COMMENT ONT-ILS PRIÉ ?

« Sans relâche, la prière montait de l’église vers Dieu pour lui » Actes 12 : 5.

Ce texte est un élément clé d’une bonne compréhension de la prière. Il en ressort les principes suivants :

1. « VERS DIEU ».

La prière efficace est toujours « vers Dieu ». Nous le savons, mais en sommes-nous réellement conscients ?

Torrey ajoute : « Je ne crois pas qu’une prière sur cents qui sortent de la bouche d’un croyant protestant ne soit réellement dite « vers Dieu ». »

Peut-être exagère-t-il un peu, mais prenez le temps d’y réfléchir un instant : ne sommes-nous pas souvent coupables d’être bien plus préoccupés par ce que nous demandons ou par la formulation de nos requêtes que par le grand Dieu auquel nous nous adressons ?

Pire encore, ne nous arrive-t-il pas parfois d’énumérer toutes sortes de clichés et de phrases toutes faites qui sont convenables mais ne disent pas vraiment grand-chose ? On est en droit de se demander si nos prières publiques ne sont parfois guère plus que de « vaines répétitions » contre lesquelles le Seigneur nous a pourtant mis en garde.

Quand nous prononçons le nom de Dieu avec nos lèvres, nous devons être profondément conscients de la personne à qui nous nous adressons. Il est le Dieu puissant qui est un feu dévorant de sainteté.

Nous devons donc faire le point plutôt que de nous précipiter dans sa présence avec légèreté.

Examinons-nous nous-mêmes suffisamment pour considérer si notre cœur est pur pour entrer dans la présence de celui devant lequel les chérubins s’écrient sans cesse :

« Saint, saint, saint est le Seigneur, l’Éternel des armées ; toute la terre est pleine de sa gloire » Ésaïe 6 : 3

2. PRIER AU NOM DE JÉSUS.

C’est lorsque nous nous approchons avec un cœur contrit que nous pouvons entendre le Seigneur Jésus nous dire :

« Jusqu’à présent, vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit complète » Jean 16 : 24

« En mon nom » : voilà la clé de la prière digne de ce nom. Nos requêtes doivent être adressées à Dieu au nom de Jésus.

Que signifie prier au nom de Jésus ? Certainement davantage que quelques mots pieux que l’on accroche au bout de sa prière !

Par exemple, si vous faites un chèque à quelqu’un et que vous ayez les fonds nécessaires sur votre compte pour le couvrir, la personne peut le signer et l’encaisser. Mais quand nous allons à la banque du ciel, nous n’avons pas de compte à notre nom.

Nous ne pourrons encaisser aucun chèque avec notre propre signature, quel qu’en soit le montant. Mais les ressources de Jésus-Christ sont infinies, et il nous a donné l’autorité de faire des chèques en son nom et sur son compte. Il nous suffit d’inscrire son nom, et le chèque est immédiatement honoré en puisant dans les richesses de Dieu dans la gloire.

Nous n’avons aucun pouvoir sur Dieu quel qu’il soit. Il ne nous doit rien, et nous ne méritons rien. Mais au nom de Jésus, qui a tous les droits auprès du Père, étant le Fils de Dieu et le Sauveur du monde, nous pouvons tout demander, les possibilités divines étant sans limites. Autrement dit, nous nous identifions à la dignité et à la justice de Christ.

En fait, nous prions sur la même base que celle sur laquelle repose notre salut : la seule justice de Christ. Prier au nom de Jésus n’est donc pas une formule banale que l’on ajoute à nos prières. C’est l’expression d’une attitude et d’une position d’une importance vitale devant Dieu.

Nous ne prions pas le Père en disant : « En ton nom ! » Et nous ne devrions jamais nous contenter de terminer nos prières en disant simplement « Amen. ».

Nous prions au nom de Jésus-Christ, qui nous permet de nous tenir devant Dieu. À cause de sa vie, sa mort et sa résurrection, il est digne pour nous : il est notre justice, et dans le nom puissant de Jésus, nous pouvons tout demander avec assurance pour autant que ce soit selon la volonté de Dieu.

3. PRIER SELON LA VOLONTÉ DE DIEU.

Il s’agit là d’un autre principe vital dans notre façon de venir « vers Dieu ». Quelqu’un l’a dit ainsi : « La prière chrétienne est centrée sur Dieu, et non sur soi-même. Elle ne consiste pas à obtenir de Dieu ce que nous voulons, mais à découvrir ce que Dieu veut et à coopérer avec l’accomplissement de sa volonté. »

En priant Dieu pour le réveil, la question se pose immédiatement : est-ce la volonté de Dieu d’envoyer un véritable réveil ? Comment peut-on le savoir ?

Download Sermon With PRO View On One Page With PRO
Talk about it...

Nobody has commented yet. Be the first!

Join the discussion