Improve your sermon prep with our brand new study tools! Learn all about them here.
Sermons

Summary: LA MOISSON selon les textes de MAT 9.35-38 LUC 10.1-2. Quelques analyses selon le logiciel d’études de Zondervan.

  Study Tools

COMPLEMENTS DETUDES LA MOISSON MAT 9.35-38 LUC 10.1-2

35 l’arrangement est les mêmes que dans Marc 6:6b. Pour l’exégèse, voir sur 4:23. La différence principale est l’omission de n’importe quelle mention de la Galilée, bien que sans aucun doute ce soit la région en vue. Il est possible, car des commentaires plus anciens suggèrent, que ceci représente un deuxième circuit par la Galilée ; mais en raison de l’arrangement fortement topique de Matthieu, il est périlleux de déduire tellement de lui. Le verset 35 récapitule le coeur du ministère galiléen de Jésus et nous prépare pour la nouvelle phase de la mission par l’intermédiaire des douze. (sur "leurs" synagogues, voir également sur 7:29 et 10:17.)

36 comme Yahweh dans l’AT (cf. Ezek 34), Jésus a montré la compassion sur les foules qui était sans berger et le jugement sur les faux chefs. La "brebis" Jésus voit "est harcelé" (pas "s’est évanoui" [KJV ], qui a l’attestation pauvre), c.-à-d., intimidé, opprimée ; et face à de tels problèmes, ils ne peuvent pas être "délaissés," et même se sauver ou échapper à ceux qui les tourmentent. La langue du verset est près de Nombres 27:17 « qui sorte devant eux et qui entre devant eux, qui les fasse sortir et qui les fasse entrer, afin que la communauté de l’Éternel ne soit pas comme des brebis qui n’ont point de berger. » (qui pourrait presque faire à Josué un "type" de Jésus) ; mais d’autres parallèles (par exemple, 1 rois 22:17 ; 2 chroniques 18:16 ; Esaie 53:6 ; Ezek 34:23-24 ; 37:24) nous rappellent non seulement le fond riche du thème mais également que le berger peut se référer ou à Dieu ou au Messie de Davidique que Dieu enverra (cf. 2:6 ; 10:6, 16 ; 15-24 ; 25:31-46 ; 26:31).

37-38 La métaphore a changé de l’élevage des brebis en moisson (v. 37), comme Jésus a cherché à réveiller la compassion semblable dans ses disciples. Plus tard la moisson est la fin de l’époque (13:49) et du jugement qu’il apporte -- un symbole de champ communal (cf. Esaie 17:11 ; Joël 3:13 « 13 (4-13) Lancez la faucille, Car la moisson est mûre! Venez, foulez, Car le pressoir est plein, Les cuves regorgent! Car grande est leur méchanceté. »). Beaucoup de commentateurs voient ce verset comme avertissement en Israël que le temps de jugement est proche. "abondants" de mot de la manière de cette interprétation ; elle se comprend seulement s’ici therismos ne signifie pas " le temps moisson " mais " récolte de la moisson- " (cf. BAGD, s.v.), comme en Luc 10:2 ; Jean 4:35b. Dans ce cas la récolte sera abondante ; beaucoup de personnes seront prêtes "à être récoltées" dans le royaume.

Jésus parle ici à "ses disciples," que beaucoup prennent pour se référer aux douze. Plus probablement "ses disciples" indique un plus grand groupe recommandé instamment de demander (v. 38) que le seigneur de la moisson (probablement le "seigneur qui moissonne," si c’est un génitif verbal, cf. G.H. Waterman, "le génitif verbal du ` grec, ’" en Hawthorne, p. 292) poussera des travailleurs dans therismou (ici dans le sens "champ de moisson"). En revanche les douze sont immédiatement commissionnés comme ouvriers (10:1-4). Cette interprétation adapte mieux 10:1 : Jésus "a appelé ses douze disciples à lui." La clause est maladroite s’ils sont les mêmes que les "disciples" de 9:37-38 et normal seulement s’ils font partie du groupe plus grand.


Browse All Media

Related Media


Talk about it...

Nobody has commented yet. Be the first!

Join the discussion