Sermons

Summary: Helps to Lead a Worhip Session for Kids

  Study Tools
  Study Tools

LE CHANT

Introduction

Qu’est ce que chanter ?

Une définition simple : une suite de sons modulés émis par la voix humaine avec des intonations différentes qui provoqueront des sensations variées selon les sons émis.

La voix est un instrument par elle-même. Nous possédons tous un instrument de musique transportable et l’utilisons en permanence : notre voix (les cordes vocales).

La musique qu’elle soit chantée (véhiculant des mot donc un message) ou purement instrumentale ( mélodie sans mot) touche nos sentiments et nos sensations.

Il existe donc une attitude émotionnelle à la musique

Définition

Genèse 4 v 21 : Jubal est le père de tous ceux qui jouaient du chalumeau (sorte de flûte)

Exode 15 : Cantique de Moïse et du peuple d’Israël

Marie et les femmes avec leur tambourin v20 et 21

Pourquoi chanter ?

1- Pour Dieu : - la louange c’est Lui dire combien nous apprécions tout ce qu’Il est, ce qu’Il a fait et continue d’être et de faire pour nous.

- l’adoration c’est l’expression plus profonde de ce que nous ressentons, vivons pour Dieu. C’est le contempler, l’admirer mais aussi se tenir à son écoute et recevoir de Lui.

2- Pour se consacrer, se décider, se positionner : ce sont là des chants d’engagement d’une démarche personnelle

3- Pour accentuer un enseignement ou une exhortation

4- Pour proclamer, annoncer

5- Pour partager le message du Salut, ce sont alors des chants d’évangélisation, d’appel

6- Pour mémoriser des versets, des principes bibliques

Le chant ainsi décrit est bien évidemment compris et vécu que par des gens qui eux-même ont eu une démarche personnelle avec le Seigneur, voilà pourquoi est-il très indélicat de l’imposer avec rigueur à des enfants qui peut-être ne connaissent pas encore le Seigneur.

Cependant ne négligeons pas le fait que le chant est aussi vécu comme un instant de partage, de communion où l’enfant est bel et bien invité.

De plus par souci de ne rien imposer, soyons prudent de ne pas tout supprimer : il faut savoir doser et apporter aux enfants un programme de chant équilibrés sur les différents thèmes choisis sans en omettre un ou deux chant d’adoration pour notre Dieu.

Dans tout ce que nous faisons avec les enfants il est honnête de bien leur présenter les choses : les inciter sans jamais les forcer, les influencer sans jamais les manipuler.

Penser toujours à varier un répertoire : il est conseille de constituer un album personnelle de chants abordés, classés selon des thèmes précis (Joie, Paix, Salut, guérison…) mais pourquoi pas par thème d’ enseignement (Miracle, Naissance de Jésus, Retour du Seigneur, le Bon Berger…)

Les sources : elles sont diverses dans la discographie enfantine.

On commence à avoir de très bonnes productions pour le ministères parmi les enfants, à savoir :

- Sam production en Suisse « HEUREUX COMME CA »

- Les séries « QUAND J’AIME, J’LE DIS »

- Les fabricants de joie

- Par thème : « ENTRE AVEC MOI DANS L’ARCHE »

« UN AUTRE NOËL »…

Ne négligeons pas les enregistrements avec play-back, bien pratiques pour les spectacles d’enfants !

L’animation du moment du chant

1- Préparer la liste des chants

On ne peut et surtout doit pas !!! préparer un programme de chant sans aucune réflexion.

Et tout d’abord la réflexion passe par un temps dans la prière ! Un temps d’inspiration.

Il est essentiel de prendre conscience que le message du chant est en relation étroite avec l’enseignement donné ce jour là.

Travailler sur une suite de chants qui s’enchaînent sans aucun but précis, est perte de temps et dispersion des esprits.

Un moment passer avec l’enfant est un moment qui se construit, s’édifie.

Au fur et à mesure que l’heure s’écoule nous avançons vers le but : lui communiquer au mieux que nous pouvons ce que nous avons reçu pour ce jour.

2- Faut-il ne chanter qu’au début de séance, et donner ainsi le modèle d’une réunion d’adulte ?

On peut considérer deux attitudes mutuel : d’abord c’est un temps d’accueil et aussi de réjouissance ensemble, donc OUI il est bon de commencer par un temps de chant.

Mais il est bon de rester sensible et de ne pas hésiter à revenir sur l’expression chantée à un moment favorable.

De plus il est important d’accentuer le temps de l’enseignement par un chant précis qui s’y rapporte et l’illustre parfaitement, c’est du reste aussi le rôle de l’activité concrète.

3- Position dans le chant

De part définition l’enfant est un être qui BOUGE !!!

Quel que soit le chant, de la louange ou autre un chant peut devenir GESTUEL.

C’est aussi important de se rappeler qu’en alliant le geste à la voix, l’enfant participera plus gaiement mais aussi se rappellera plus facilement du chant.

4 -Toujours penser à expliquer le chant : son but

Download Sermon With PRO View On One Page With PRO
Talk about it...

Nobody has commented yet. Be the first!

Join the discussion