Sermons

Summary: Some notes From Mat 13/1-23

  Study Tools
  Study Tools

LA PARABOLE DU SEUMEUR

Lecture : Mat 13/1-23

¶Voici une image que n’importe qui en Palestine comprendrait. ¶Ici nous voyons réellement employer de Jésus ici ¶La version donne :¶"un semeur est sorti pour semer." ¶Le Grec n’est pas un semeur, mais :¶"le semeur est sorti pour semer."¶

¶Ce qui dans toute la probabilité s’est produit était que, pendant que Jésus utilisait le bateau sur le lac comme pupitre, dans un des champs près du rivage que un semeur semait réellement, et Jésus a pris le semeur, qu’elles pourraient tout voir, comme texte, et a commencé :¶"regarder le semeur semant là sa graine dans ce champ!" ¶Jésus a commencé avec quelque chose qui au moment où ils pourraient réellement voir pour ouvrir leurs esprits à la vérité que jusqu’ici ils n’avaient jamais vue.¶

¶En Palestine il y avait deux manières de semer la graine. ¶Elle pourrait être semée par le semeur en la dispersant émission pendant qu’il marchait à travers le champ. ¶Naturellement, si le vent soufflait, du fait le cas une partie de la graine serait attrapé par le vent et soufflé dans toutes sortes d’endroits, et parfois tout à fait hors du champ. ¶La deuxième manière était une manière paresseuse, mais n’a pas été inhabituellement employée. ¶Elle devait mettre un sac de graine sur le dos d’un âne, à la larme ou a coupé un trou dans le coin du sac, et puis l’animal marchait à travers le champ tandis que la graine s’épuisait. ¶En ce cas une partie de la graine pourrait jaillir ruissellement dehors tandis que l’animal avançait sur le chemin et avant qu’elle a atteint le champ du tout.¶

¶En Palestine les champs étaient dans de longues bandes étroites ;¶et la terre entre les bandes était toujours un juste de manière. ¶Elle a été employée comme chemin commun ;¶et donc elle a été battue aussi dur comme trottoir par les pieds de passants innombrables. ¶C’est ce que veut dire Jésus par le chemin. ¶Si la graine tombait là, et une partie était liée pour tomber là dans quelque manière elle ait été semée, il n’y avait plus de chance de sa pénétration dans la terre que si elle était tombée sur la route.¶

¶La terre pierreuse n’a pas été rectifiée remplie de pierres ;¶c’ c’était ce qui était commun en Palestine, une enveloppe mince de terre sur une plaque principale de roche de pierre à chaux. ¶La terre pourrait être seulement très peu de centimètres de profondeur avant que la roche soit atteinte. ¶Sur une telle terre la graine germerait certainement ;¶et elle germerait rapidement, parce que la terre s’est développée rapidement chaude avec la chaleur du soleil. ¶Mais il n’y avait aucune profondeur de terre et quand elle a envoyé ses racines à la recherche de l’alimentation et de l’humidité, elle rencontrerait seulement la roche, et serait mort de faim à mort, et tout à fait incapable de résister à la chaleur du soleil.¶

¶La terre épineuse était trompeuse. ¶Quand le semeur semait, la terre semblerait assez propre. ¶Il est facile de rendre un semblant de jardin propre en le faisant tourner simplement ;¶mais dans la terre étendre toujours les racines coriaces de l’herbe de divan et la mauvaise herbe d’évêque et tous les parasites éternels, prêtes à jaillir à la vie encore. ¶Chaque jardinier sait que les mauvaises herbes se développent avec une vitesse et une force que peu de bonnes graines peuvent égaler. ¶Le résultat était que la bonne graine et les mauvaises herbes dormantes se sont développées ensemble ;¶mais les mauvaises herbes étaient si fortes qu’elles ont étranglé la vie de la graine.¶

¶La bonne terre était profonde et propre et molle ; ¶la graine pourrait gagner un passage ; ¶elle pourrait trouver de l’alimentation ; ¶elle pourrait se développer non étouffée ;¶et dans la bonne terre elle a apporté une moisson abondante.¶

¶LE PAROLE ET L’AUDITEUR ¶Cette parabole est vraiment visée deux ensembles de personnes.¶

¶(a) C’est visé les auditeurs de la Parole. ¶On le tient assez fréquemment par des disciples que l’interprétation de la parabole dans Matt.13:18-23 n’est pas l’interprétation de Jésus lui-même, mais par l’interprétation des prédicateurs de la première église, et qu’il n’est pas en fait correct. ¶On lui dit qu’il des transgresses la loi qu’une parabole n’est pas une allégorie, et qu’elle est trop détaillée pour être saisie par des auditeurs à la première audition. ¶Si Jésus se dirigeait vraiment à une graine réelle d’ensemencement de semeur, cela ne semble pas une objection valide ; ¶et, quoi qu’il arrive, l’interprétation qui identifie les différents genres de sol avec différents genres d’auditeurs a toujours tenu son endroit dans la pensée de l’église, et doit sûrement être venue d’une certaine source bien fondée. ¶Si oui, pourquoi pas de Jésus lui-même ?¶

¶Si nous prenons la parabole comme avertissement aux auditeurs, elle signifie qu’il y a différentes manières d’accepter la parole de Dieu, et le fruit qu’il produit dépend du coeur de celui qui l’accepte. ¶Le destin de n’importe quelle parole parlé dépend de l’auditeur. quand¶quand on lui a dit, "la prospérité d’une plaisanterie se situe pas dans la langue de celui qui la dit, mais dans l’oreille de celui qui l’entend." ¶Une plaisanterie réussira quand elle est dite à un homme qui a un sens de l’humour et est préparée à sourire. ¶L’usage de volonté de plaisanterie quand on lui dit à une créature sans humour ou à un homme sinistrement déterminé pour ne pas s’amuser. ¶Qui sont alors les auditeurs décrits et avertis en cette parabole ?¶

Download Sermon With PRO View On One Page With PRO
Talk about it...

Nobody has commented yet. Be the first!

Join the discussion