Sermons

Summary: Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles une église peut baisser et être confronté à la perspective de la mort du ministère en place. Certaines des causes sont en dehors du contrôle de l’Eglise. D’autres sont le résultat direct de ce que le p

  Study Tools

POURQUOI LES EGLISES FERMENT ?

Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles une église peut baisser et être confronté à la perspective de la mort du ministère en place. Certaines des causes sont en dehors du contrôle de l’Eglise. D’autres sont le résultat direct de ce que le peuple fait (ou ne fait pas) dans l’église.

Voici quelques unes des raisons pour lesquelles les églises ferment. Le leader sage identifiera où en est l’Eglise est et en empêchera la perte d’une église.

1. PERTE DE POPULATION DE BASE AU SEIN DE LA COMMUNAUTE.

Un facteur significatif confrontant beaucoup d’églises situées dans des secteurs d’isolement ruraux est le déclin au sein de la communauté dans son ensemble. Car les enfants deviennent des adultes, il n’y a pas assez de bases économiques pour les soutenir. On retrouve le même problème en terme d’éducation et de formation, les jeunes d’Eglise ont tendance à prioriser leur recherche, et les régions pauvres dans le domaine universitaire sont aussi appauvries par cette carence. Comme la population dans la communauté, ainsi les occasions pour l’église de croître et de chercher diminuent pour atteindre les autres. Les nouvelles personnes, n’ayant aucun lien à la communauté, peuvent voyager sur une plus grande zone métropolitaine pour aller à une église qui a des programmes multiples. L’un des atouts majeur de l’avenir sera une ville qui se développe économiquement avec un programme d’église spirituel.

2. CHANGEMENT DEMOGRAPHIQUE AU SEIN D’UNE VILLE.

Les changements démographiques changent la culture de la ville. Les églises qui ne s’adaptent pas à ces changements peuvent le trouver difficile à gérer. Un exemple où en France, selon le gouvernement ou la politique sociale de la mairie, une église peut être appelé à se retrouver en face de problème de gens immigrés, ou en mal de papier. Si l’Eglise ne s’adapte à ce contexte de la ville, elle peut perdre l’identité de la ville, en terme « d’évangélisation ». Puisque les petites églises tendent à être homogènes, elles sont souvent les dernières à changer, quand les transitions se produisent un changement démographique. Peu disposé à changer, elles deviennent bientôt isolées dans le courant principal de la communauté. Une région vieillissante pourra donc amener de nouveaux problèmes à une église ou à un groupement d’églises.

3. CHANGEMENTS DE SOCIETE.

Il y a plusieurs changements dans la société qui ont sensiblement affecté la petite église et ont contribué au déclin de quelques congrégations. Dans le passé, l’église était un centre social non seulement du peuple qui était présent, mais également de la ville entière. (Enterrements, lieux de mariage, présentations d’enfants, lieu de vie). Les gens venaient à l’église pour voir leurs voisins et amis. Aujourd’hui l’Eglise n’est plus ce centre social ; au lieu de cela les gens ont des centres sociaux multiples, qui les tirent loin de l’église. En conséquence l’église n’a plus l’influence au sein de la communauté qu’elle a eue par le passé. Le côté pervers de ce changement est que les gens ne vont plus à l’église pour l’appartenance sociale, le rendant plus difficile d’attirer de nouvelles personnes.


Talk about it...

Nobody has commented yet. Be the first!

Join the discussion