Sermons

Summary: La Souffrance : A l’origine la création de Dieu était bonne Genèse 1.31 et la souffrance n’existait pas. Mais l’homme, en se révoltant contre Dieu, a placé sa vie sous le jugement divin, se mettant sous la puissance et la menace de la mort. Genèse 2.17; 3

  Study Tools
  Study Tools

SOUFFRANCES DE JESUS A LA CROIX !

INTRODUCTION SUR LA SERIE (10 min)

Regardons de nouveau à la croix, Pierre a expliqué que le " 18 ¶ Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit, " (1 Pierre 3:18).

Il a souffert volontairement, jusqu’à la mort, tant devant Dieu pour la justice, que pour nous… pour vaincre le péché, la mort et le tombeau. Il devait être le premier à vivre cela pour nous amener dans sa victoire victorieuse…

SOUFFRANCE, DOULEUR

Agonie, affliction, ou détresse ; douleur ou douleur intense. La douleur fait partie de l’expérience humaine dans la Bible, et dans le monde à cause de la chute de l’homme dans le péché (GEN 3). Les psaumes, dont un tiers sont des lamentations, incluent des descriptions de la souffrance (Ps 22). Le thème du livre de Job est le problème de la souffrance et pourquoi Dieu permet au juste de souffrir.

La Souffrance : A l’origine la création de Dieu était bonne Genèse 1.31 et la souffrance n’existait pas. Mais l’homme, en se révoltant contre Dieu, a placé sa vie sous le jugement divin, se mettant sous la puissance et la menace de la mort. Genèse 2.17; 3.19 Ainsi il est tombé dans l’esclavage du péché Hébreux 2.15 et le reste des créatures a été entraîné avec lui Romains 8.18-23

Depuis lors, l’être humain ne fait que "passer et mourir". Sous l’effet du jugement de Dieu, la mort agit dans notre vie par la souffrance et elle exerce son influence la plus forte. C’est pourquoi les psalmistes mettent souvent de profondes souffrances en parallèle avec la mort. Psaumes 18.5; 22.16 (16.14; 116.3, 8) L’homme ne peut se dégager ni de l’une ni de l’autre par ses propres forces.

L’accès au monde sans souffrance lui est barré depuis la chute. Genèse 3.24 Même rachetés, nous restons solidaires de ce monde de souffrance jusqu’au jour où "ce qui est parfait" viendra. - La souffrance touche notre être tout entier: le corps (par exemple dans la maladie, la persécution et la captivité), l’âme (par exemple dans la perte d’êtres aimés) et l’esprit (par exemple dans la recherche du sens de la vie, de la souffrance et de la justice de Dieu).

La Bible nous donne des exemples d’hommes qui ont souffert: Job, David (par le perte de ses fils), Asaph, l’auteur du Psaume 73, Salomon, l’apôtre Paul 2Cori.11.23-29, l’Eglise des rachetés que nous présente l’Apocalypse (6.9-11; 13.7; 17.6), etc.

Dans le Nouveau Testament, deux termes gr.: astheneia (= faiblesse) et pathêma (= épreuve) décrivent deux aspects d’une même réalité: l’homme est faible et livré à une puissance étrangère qui le diminue. Dans cet état, il est placé en face d’un choix: soit:

1. il accuse Dieu et se sépare de lui, se mettant sous l’empire de l’Ennemi. Apocalypse 16.9

2. soit: il reconnaît que la souffrance vient de Dieu Psaumes 39.12; 94.12; Hébreux 12.6 et qu’elle est pour l’homme l’occasion de s’abandonner à la main divine de laquelle il accepte aussi sa souffrance Psaume 38.1; 39.12; 66.10-12; 94.12; Hébreux 12.6; Apocalypse 3.19 Dans ce cas, la souffrance exerce sur son développement spirituel une influence salutaire...

La souffrance vécue avec Dieu exerce une influence purificatrice sur l’homme en nous apprenant à haïr le péché, cause de la souffrance, et à obéir à Dieu (Hébreux 5.8; cf. Esaïe 48.10) en nous préservant de nouvelles désobéissances. Jacques 5.11

Satan est la cause de la souffrance et de la mort. Job 2.4 Dieu le laisse agir car il veut juger le péché Jérémie 21.5 corriger et purifier les hommes. Esaïe 48.10; Hébreux 12.5-11

Toutes les forces de la souffrance se sont concentrées sur Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Il est venu dans une chair semblable à celle du péché Jean 1.14; Romains 8.3 donc accessible à la souffrance. Il a vu cette souffrance comme liée indissolublement à sa vocation ("il fallait que le Fils de l’homme souffre") Matthieu16.21; 17.12; Marc 8.31; Luc 24.26. Il fut semblable à nous en toutes choses. Hébreux 2.14-18; 4.14; 5.8 Esaïe 52.13-53.12 a d’avance expliqué le sens de ces souffrances. En le faisant mourir, Dieu a accompli son jugement sur le monde souffrant et mourant: "il a fait devenir Christ péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu" (2 Corinthiens 5.21).

Celui qui croit en lui participe à sa victoire sur le péché, la souffrance et la mort Jean 11.25; Romains 6.3-11; Hébreux 2.14; Apocalypse 7.13

Le chrétien communie aussi aux souffrances du Christ. Philippiens 3.10. Pour lui, la souffrance est une école de patience et de sanctification dans laquelle il doit conserver la foi. 2Corinthiens 1.8; 4.7-12

Download Sermon With PRO View On One Page With PRO
Talk about it...

Nobody has commented yet. Be the first!

Join the discussion